Sanctuaire de Notre Dame de Valfleury

Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

jeudi, janvier 14 2016

Nouveau repas du Sanctuaire

Repas festif annuel

Lire la suite »

mardi, janvier 12 2016

Pèlerinage de la Miséricorde

Année de la Miséricorde

au Sanctuaire

Notre Dame de Valfleury

8 Décembre 2015 - 20 novembre 2016


A l’invitation du Pape François, le Diocèse de Saint-Etienne ouvre deux portes de la Miséricorde aux Sanctuaires de Noirétable et de Valfleury. Nous sommes invités, Paroisses, Mouvements, associations de fidèles et tous les chrétiens à faire un pèlerinage à l’un ou l’autre de ces Sanctuaires.

Valfleury propose un programme adaptable d’animations et de célébrations pour faire vivre à tous la démarche :

·         Ouverture de la porte pour l’Année de Misericorde

13 décembre 10h30 messe et ouverture de la Porte de la Misericorde

 

·         En groupe sur rendez-vous : Parcours pour une journée

                Découverte du Sanctuaire, réflexion sur la Miséricorde,

                Passage de la porte, célébration de réconciliation

    Pour les enfants et familles : Jeu sur la Misericorde.

    Pour les adultes : Conférence / débat sur la bulle d’induction du Pape François..

Exposition – lieux de prière(s) et de silence – marche – chemin de croix…

                Temps final de convivialité et prière

 

·         Individuellement :

Passage de la Porte possible de 9h30 à 18h00.

 

Messe en semaine à la Crypte :

   9h00 : Lundi, Mercredi, Jeudi, Samedi

   11h00 : Mardi, Vendredi      

   10h30 : Dimanche messe au Sanctuaire

   18h00 le Lundi : Groupe de Louange (à la Crypte)

   15H30 le dimanche : Chapelet (+ Adoration 1° dimanche du mois)

   15h00 le 1° vendredi du mois, Chapelet de la Miséricorde (à la Crypte).

 

Pour rencontrer un prêtre ou une Confession           :

             Samedi 9h30 10h30

ou        Dimanche après midi

ou        avant / après une messe en semaine

ou / et sur Rendez-vous tel. 04 77 20 85 73

 

Prenez contact  :  Sanctuaire Notre-Dame de Valfleury,

Congrégation de la Mission (Lazaristes), au 71, rue du Genêt d’Or

42320 VALFLEURY  -  Tel. 04 77 20 85 73 // 06 72 94 24 02

www.sanctuaire-notredamedevalfleury.fr/

pierre-jean-capomaccio@wanadoo.fr

lundi, août 17 2015

Homélie de Monseigneur D. Lebrun

Solennité de l’Assomption
Sanctuaire de Valfleury – samedi 15 août 2015

Ap 11, 19a ; 12, 1-6a.10ab ; Ps 44
1 Co 15, 20-27a ; Lc 1, 39-56

Homélie

« Marie se mit en route avec empressement vers la région montagneuse » (Lc  1, 39).

Marie, Myriam, la jeune fille juive de Palestine, vient d’être visitée par l’ange. Elle est enceinte. Sans doute après avoir pris le temps de quelques explications avec Joseph, elle se met en route rapidement pour rendre visite à ses cousins, Elisabeth et Zacharie.

Marie, toujours vierge et déjà enceinte, est dans la joie ; celle de faire la volonté de Dieu, celle de se mettre au service de son prochain, en l’occurrence sa vieille cousine. Celle-ci, après des années d’attente, attend un enfant, elle aussi. En fait, Marie est dans la joie non pas d’abord parce qu’elle fait la volonté de Dieu ; elle est dans la joie parce que la volonté de Dieu se manifeste dans sa famille, une petite famille, presque monoparentale, une famille d’un village qui ne semble pas avoir eu de faveur particulière du Très-Haut - on n’en parle moins dans la Bible que Valfleury dans le journal !

Ce matin, nous sommes dans la joie d’être de cette famille. Elle a grandi la famille de Marie qui n’est autre que la famille de Dieu, Père, Fils et Esprit Saint ! Certains, parmi vous, sont inquiets pour leurs enfants ou leurs parents. La stérilité d’Elisabeth faisait craindre, à l’époque, une malédiction divine, voire une faute commise.  Marie a sûrement prié pour qu’Elisabeth connaisse la joie de la maternité ! Beaucoup parmi vous viennent aujourd’hui prier pour leurs enfants, ceux qui font leur joie comme ceux qui font leurs inquiétudes. Et cet après-midi, je bénirai avec grande joie les petits enfants, les confiants à Marie qui est passée de l’inquiétude à la joie de la foi.

En fait, « rien n’est impossible à Dieu »  (Lc 1, 37) a dit l’ange à la Vierge Marie, en lui parlant de sa cousine stérile. « Rien n’est impossible à Dieu » est le secret de la famille de Marie, le nôtre aussi : Rien n’est impossible à Celui qui est le Créateur : Comment pourrions-nous mettre des limites à Celui qui a créé cet univers immense, y compris la comète Tchouri ? Rien n’est impossible à Celui qui se révèle être le Père plein de miséricorde, rien n’est impossible à Celui qui est l’amour infini : comment mètrerions-nous des limites à Celui qui a envoyé son Fils bien-aimé devenir embryon, donner sa vie sur la Croix et ressusciter ?

Vos enfants sont tous dans le cœur de du Père car en Marie il a trouvé la porte du cœur de l’humanité. Oui, chacun homme, chaque femme, chaque enfant, chacun de vous est dans le cœur du Père. Le Pape François crie sur tous les tons l’amour universel de Dieu pour tous. Il nous enjoint de vivre dans l’espérance du salut pour tous, il nous demande de ne pas condamner. Il est le Père du premier des ressuscités, le Fils de Marie, son Fils bien aimé, Jésus, envoyé pour guérir et sauver tous les hommes.

Des familles, des papas, des mamans avec leurs enfants, cherchent un refuge et perdent leur vie dans la méditerranée ! Quel contraste avec les joies de vacances au bord de la mer ! L’Europe apparaît comme un eldorado à de très nombreuses personnes dans le monde. En juillet, j’en ai rencontré aussi bien à Madagascar qu’en Turquie à la frontière syrienne. Comment se fait-il que nous ne sortions pas de ces cercles vicieux de la pauvreté, de la guerre, de la dégradation morale ? « Un grand signe est apparue dans le ciel : une femme ayant … sur la tête une couronne avec douze étoiles ». Vos n’ignorez pas que le drapeau bleu de l’Europe a en son centre une couronne de douze étoiles !

« Marie se mit en route avec empressement … » L’Europe a-t-elle le même empressement que la Vierge Marie ? J’ai confiance, car je connais votre empressement. J’ai maintes fois vu vos gestes de charité, vos visites à vos proches souffrants … Dieu semble faire attente sa réponse comme il a demandé à Marie de suivre le chemin de Jésus pendant trente-trois ans jusqu’à la croix.

Notre empressement pour prier pour nos frères et sœurs chrétiens du Moyen-Orient, d’où vient-il ? Je crains qu’il ne vienne de notre peur face à l’Islam, à l’Islam parmi nous ! Or, ce n’est pas encore ce que Dieu veut pour nous. C’est l’amour qui est la source de l’empressement de la Vierge Marie ! Quel est notre amour pour les frères et sœurs chrétiens persécutés … et pour leurs persécuteurs ! En fait, chaque homme a en lui le reflet de la présence de Dieu puisqu’il a été créé par son amour et à sa ressemblance. Sommes-nous empressés de le révéler, d’être des disciples de Jésus pour révéler à tous, aux musulmans comme aux autres, qu’ils sont aimés du Père et sauvés par le Fils Jésus ?

Ce matin, vous vous êtes mis en route … pour aller où ? A Valfleury ? Certes. Et ce soir, avant ou, je préfèrerai, après la procession vers où vous mettrez-vous en route. Vers votre maison ? Certes. Et demain ?

Aujourd’hui, vous êtes venus vers Marie montée au Ciel et, donc, vers le ciel. La fête de l’assomption nous est précieuse pour comprendre quel est le but de notre chemin et, donc, quel est le chemin. C’est le but du chemin qui donne le sens et les indications pour vivre nos journées et prendre les bonnes décisions.

Oui, le but du chemin est le Ciel que nous ne pouvons imaginer sans les plus pauvres, sans la première place donnée aux plus souffrants, sans la rencontre avec ceux qui ont péri à cause de l’indifférence de leurs frères et sœurs. Comme vient de l’écrire le Pape François « tout est lié » : « le pauvre, l’embryon, la personne handicapée … » (cf Laudato si’, n° 117) !

Soyons pressés de rejoindre le Ciel. Le meilleur chemin est de s’allier à Marie. Et comment lui prendre la main, sans prendre le chemin de nos cousins stériles, sans prendre le chemin de notre prochain en attente d’amour, sans prendre le chemin de la joie de croire et d’espérer le salut de tous.

Soyons vraiment dans la joie d’avoir Dieu comme horizon de notre vie, de nos familles et de nos journées. Chaque matin, mettons-nous en route joyeusement et avec empressement vers le Ciel !

 

XDominique  Lebrun

- page 1 de 12